Pourquoi confier le recouvrement de ses créances à des professionnels ?

Vous avez lu notre page "Comment et quand relancer votre débiteur ?", vous êtes à présent incollable sur les étapes du recouvrement !

Mais si tout est si simple, pourquoi confier le recouvrement de ses créances à des professionnels ?

Au-delà du scénario : la psychologie du recouvrement

Trouver le bon rythme dans les actions du recouvrement est effectivement à la portée de tout le monde. Avec quelques ajustements et un peu de feeling il est assez rapide de parvenir aux premiers résultats.

Par contre, le succès d’une action de recouvrement dépend directement des contenus des relances, du ton employé et des leviers psychologiques utilisés.

Le contenu des relances écrites est crucial. Nous étudions chaque mot et nous évaluons les émotions qu’il est susceptible de véhiculer. Un mot, une formulation, peuvent faire la différence : le courrier ira-t-il à la poubelle ou déclenchera-t-il un contact ? un paiement ?

Par téléphone, la forme compte tout autant : le ton employé, les leviers psychologiques utilisés.

Comme une équipe commerciale, notre équipe de recouvrement est formée aux méthodes du recouvrement : 

  • Le processus d’orientation client (POC) définit les six étapes de la relation : 

confiance > compréhension > besoins > arguments > engagement > suivi

  • Psychologie du recouvrement 

  • Motivations, besoins et comportements des individus 

  • Pièges et techniques de la communication

  • Le cerveau triunique…

Autant de notions (souvent empruntées au commerce) qui sont intégrées et maîtrisées par nos agents recouvreurs de créance. Ces notions induisent des réflexes acquis qui font la différence sur l’efficacité et la rapidité du recouvrement.

C’est là qu’est notre plus-value, et l’esprit de notre agence est justement de vous faire bénéficier de cette plus-value. En utilisant notre outil de recouvrement gratuit, vous pouvez assurer seul et gratuitement les premières étapes de votre scénario de recouvrement. En cas de succès, vous clôturez le dossier. Si par contre vous n’avez pas pu parvenir à un résultat, nous prenons le relais afin de booster vos résultats.

Commencer à recouvrer, en cliquant ici.

Dois-je engager un recouvrement judiciaire ?

Pour engager un recouvrement judiciaire, il est nécessaire de passer par le tribunal afin de faire condamner votre débiteur. Ces démarches ont un coût, que vous devrez avancer à l’Huissier dans l’attente du paiement de votre débiteur.

Il est donc nécessaire de se poser la question de l’opportunité d’engager un recouvrement judiciaire. Ce choix doit se faire dossier par dossier et au regard :

  • Du montant du dossier

  • De la solvabilité du débiteur

  • Du contexte (contestation formulée, coordonnées incertaines…)

Il est évidemment préférable de passer une perte sur une facture tout de suite que de passer une perte sur une facture + des frais d’acte et de contentieux dans six mois.

Evidemment on peut parler de la question de principe ! Je ne lâcherai rien !!!

Le client est roi et nous suivrons toujours vos consignes. Mais malheureusement les principes ont tendance à coûter cher et notre expérience vous conseillera la prudence.

Comme le dit le dicton « on ne peut pas tondre un œuf ». Alors si pour une question de principe vous avez engagé plusieurs procédures contre une personne insolvable, pensez bien que le coût restera à votre charge.

La résolution des litiges par la médiation

Si vos ressources internes sont insuffisantes, vous devez penser à vous faire accompagner par un professionnel de la résolution du litige. Depuis plusieurs années, la désignation d’un médiateur de la consommation est désormais obligatoire pour tout professionnel. Le médiateur de la consommation est désigné par le professionnel et sa saisine doit être gratuite pour les consommateurs qui souhaitent lui soumettre un litige. 

Le professionnel peut également faire appel à un médiateur lorsqu’il souhaite engager un dialogue avec un client mécontent. La médiation est un processus d’échange structuré entre deux parties, avec la participation d’un médiateur et afin de parvenir à un accord pour les deux parties en présence.

Le coût de la médiation est variable, le plus souvent calculé sur un taux horaire. Il sera, de toutes façons, inférieur au coût engendré par une action judiciaire en paiement ou en responsabilité du professionnel. Même si cette action judiciaire était gagnée par le professionnel, les déperditions en termes de temps et d’énergie seront considérables et supérieures au coût d’une médiation.

Si vous êtes confronté à un litige client et que vous souhaitez une résolution amiable rapide et économique de ce litige, n’héistez pas à tenter une médiation par l’intermédiaire de notre partenaire Justeo.