Questions fréquentes

Vincent répond à toutes vos questions sur le recouvrement

Q.

Doit-on dire « recouvrer » ou « recouvrir » une créance ?

Les deux mots ont la même racine mais en matière de recouvrement de créances, on doit utiliser « recouvrer ». Il s’utilise aussi lorsque l’on parle de la santé.

Q.

Combien de temps conservez-vous l’argent recouvré ?

Le délai de rétrocession correspond à la période comprise entre l’encaissement d’une créance par nos soins et la date de son reversement.

Ce délai est contractuel, c’est à dire qu’il est décidé entre la société de recouvrement et son client. Il doit être suffisant pour limiter les risques (annulation de paiement, chèque sans provision), mais assez court pour ne pas immobiliser la trésorerie de notre client.

Chez recouvrer.fr nous voulons que nos clients reconstituent rapidement leur trésorerie, nous avons donc pris l’engagement d’assurer tous nos reversements sous 10 jours.

Q.

En tant que particulier puis-je utiliser vos services ?

Notre solutions est réservée aux professionnels. Nous demandons lors de l’inscription la fourniture d’un numéro de SIRET qui nous permet de vérifier que l’utilisateur est bien enregistré. 

Si vous êtes un particulier et que vous rencontrez une problématique d’impayé (recouvrement de loyers, ventes de biens d’occasion…), nous pouvons vous orienter vers l’un de nos huissiers partenaires qui se rendra disponible pour vous accompagner.

 

Q.

Puis-je recouvrer une créance sans devis préalable ?

Sans devis signé, votre facture impayée sera plus difficile à faire sécuriser par une décision de justice. C’est en effet sur les pièces contractuelles que va s’appuyer le juge pour décider de rendre une décision.

L’absence de devis signé ne rend pas la facture nulle pour autant et n’empêche en rien d’engager un recouvrement, au moins amiable.

Le recouvrement amiable (ou préjudiciaire) passe par des relances effectuées sur le débiteur, sans aucune notion de contrainte ou de menace. Le recouvrement amiable est également sans frais pour le débiteur (et sans pénalités contractuelles s’il n’a pas validé le devis sur lequel elles sont annoncées).

 

Q.

Quel type de factures peuvent-être recouvrées ?

La plateforme s'adresse à tous les professionnels qui se trouvent confrontés à une facture impayée. Vous pouvez donc utiliser chaque offre de recouvrer.fr pour tous types de factures, dès le premier impayé quelle que soit votre activité et quelle que soit la qualité de votre client (particulier ou professionnel).

 

Q.

Les commissions de recouvrement sont-elles prélevées sur les sommes recouvrées ?

Les honoraires de recouvrement sont à la charge du créancier.

Dans le cadre de notre Pack Complet, nous pourrions compenser ces frais avec les sommes récupérées mais afin de faciliter la gestion de nos clients, nous avons fait le choix de vous reverser l’intégralité des sommes récupérées. Nos commissions sont facturées en fin de mois et globalisées (sur l’ensemble de vos dossiers). Notre facturation est ainsi transparente et sans surprise.

 

Q.

Qu'est-ce que le recouvrement de créances ?

Le recouvrement de créances consiste dans l'utilisation de tous les moyens légaux pour pouvoir obtenir du débiteur le paiement de sa dette au profit du créancier.

  • les relances téléphoniques
  • les relances par SMS ou par mail
  • les courriers de relance 
  • la mise en demeure
  • la visite à domicile
  • la titrisation de la créance

Le recouvrement de créances est totalement libre lorsqu’il est effectué par l’entreprise pour son propre compte. Elle doit simplement respecter les règles de “droit commun” et son discours ne doit pas entrer ni dans le harcèlement ni dans la menace.

En revanche il s’agit d’une activité réglementée lorsque le recouvrement est effectué pour des tiers. Cette activité est réservée aux sociétés de recouvrement (déclarées auprès du procureur de la République) et aux Huissiers de Justice. Ces derniers peuvent également intervenir dans le cadre de l’exécution forcée des jugements rendus, notamment en matière d’impayés.

Q.

Débiteur vs. créancier, qui est qui ?

Le recouvrement a son propre vocabulaire. Il est ainsi courant d’utiliser le terme de « débiteur » pour celui qui doit une somme d’argent, et de « créancier » pour celui à qui l’on doit une somme d’argent.

Q.

Qui paie les frais de recouvrement ?

Dans un recouvrement amiable : le créancier.

Dans un recouvrement judiciaire : le créancier paie les honoraires et le débiteur paie les frais d’Huissier.

La charge des frais de recouvrement est assez simple à comprendre : tous les frais et honoraires de résultat sont à la charge du créancier.

En revanche, lorsque la dette fait l’objet d’un jugement ou d’une décision de justice qui condamne le débiteur à la régler, les frais de procédure (les actes d’Huissier) vont s’ajouter à la dette principale. Il est donc plus économique pour un débiteur de régler sa dette avant qu’elle ne fasse l’objet d’une action judiciaire.

 

Q.

En cas d’impayé, suis-je obligé d’envoyer une relance ou une mise en demeure ?

Aucune règle ni aucun texte n’impose à l’entreprise qui recouvre pour elle même l’envoi d’un courrier ou d’une relance. Les textes réglementaires ne prévoient d’ailleurs aucun ordre dans leur envoi. Attention, lorsque le recouvrement est effectué par une « société de recouvrement », le premier contact avec le débiteur doit être un courrier expliquant son cadre d’intervention ainsi que le mandat qui lui a été confié.

 

Q.

Recouvrement amiable ou recouvrement judiciaire ?

On parle en général de recouvrement amiable lorsque la créance n’a pas encore fait l’objet d’un jugement de condamnation et de recouvrement judiciaire lorsque l’on agit sur la base d’un jugement. 

En recouvrement amiable, aucun frais n’est à la charge du débiteur alors qu’en recouvrement judiciaire, les frais de procédure viennent s’ajouter à sa dette.

Dans un recouvrement amiable, aucune menace ne peut être formulée et le discours est donc plutôt commercial. En revanche dans le cadre d’un recouvrement judiciaire, le ton se durcit jusqu’à la mise en oeuvre des mesures de saisie, lorsque le dialogue ne peut aboutir.

Q.

Qu’est ce que le titre exécutoire ?

Le titre exécutoire est le document qui permet à un Huissier de Justice de faire des saisies. Le plus souvent il s’agit d’un jugement ou d'une ordonnance mais il peut également s’agir d’un acte notarié, une conciliation ou une médiation homologuée par un juge ou encore un titre émis par un comptable public. Pour être valable, le titre exécutoire doit être porté officiellement à la connaissance du débiteur.

Q.

Quels résultats peut-on espérer de l’utilisation de recouvrer.fr ?

90% du recouvrement effectué par des professionnels du secteur, en France, se fait à l’amiable. Le recours à un professionnel du recouvrement est donc une décision de saine gestion de votre activité.

Les résultats du recouvrement vont évidemment varier selon les entreprises, leur activité et leur taux de satisfaction client. En moyenne, le taux de recouvrement est de l’ordre de 80% sur des factures âgées de moins de 3 mois, mais il tombe à 10% pour les factures émises depuis plus d’un an.

Mesurez l'efficacité de votre recouvrement avec l'aide de plusieurs indicateurs.

Q.

Peut-on utiliser recouvrer.fr pour le compte d’un tiers ?

Recouvrer.fr est une plateforme gratuite dans le cadre de notre formule Autonome. Elle est cependant réservée à un usage personnel de l’utilisateur. Vous pouvez l’utiliser librement et de façon illimitée pour recouvrer vous-même toutes vos factures impayées. Mais notre outil ne permet pas une utilisation pour le compte de plusieurs créanciers.

N’oubliez pas que le recouvrement reste une activité réglementée, que vous ne pouvez pas exercer pour le compte d’autrui sans respecter un certain nombre de formalités.

 

Q.

Comment fonctionne recouvrer.fr ?

Recouvrer.fr s’appuie sur un réseau d’Huissiers de Justice implantés dans toute la France, sélectionnés pour leurs compétences et leur efficacité et conventionnés avec nous pour un tarif optimisé.

Si vous choisissez un pack autonome, vous devez assurer vous même les démarches de recouvrement, guidé par notre application dédiée (envoi des relances, appels téléphoniques, …).

Dans le cadre de la formule express, l’un de nos Huissiers envoie une mise en demeure par courrier recommandé, pour un tarif forfaitaire et sans frais cachés ni honoraires de résultat.

Enfin, avec la formule complète, nous prenons en charge votre recouvrement, tout d’abord en interne avec les premières relances par courrier ou par téléphone.

 

Q.

Que propose recouvrer.fr ?

Recouvrer.fr est une plateforme innovante spécialisée dans le recouvrement de créances, dédiée aux professionnels : indépendants, TPE et PME.

L’inscription et la création de dossier sont totalement gratuites. Un espace personnel permet de suivre l'avancée du recouvrement de la créance en temps réel. On y retrouve l’ensemble des dossiers de recouvrement (les dossiers clôturés et les dossiers en cours), les statistiques détaillées de chaque dossier ainsi que les encaissements. Vous gérez ainsi l’ensemble de vos dossiers grâce à l’interface personnelle, conçue pour une utilisation simple et intuitive.

 

Q.

Les services proposés par recouvrer.fr sont-ils gratuits ?

Recouvrer.fr est la première plateforme de recouvrement gratuite !

En choisissant le pack autonome vous réalisez votre recouvrement amiable gratuitement. Grâce à un scénario automatisé, vous êtes guidé tout au long de votre recouvrement. On vous dit quand et comment relancer votre débiteur. Vous pouvez générer vos courriers de relance personnalisés directement depuis votre espace personnel. Vous n’avez plus qu’à les envoyer à votre client. Le pack autonome, c’est simple & économique !

 

Q.

Puis-je recouvrer une créance même pour un très faible montant ?

Oui. Il n’y a aucune limite de montant ni de nombre de dossiers. Avec recouvrer.fr, vous pouvez recouvrer une créance, même pour un très faible montant.

Q.

Puis-je recouvrer une seule facture impayée ?

Bien sûr. Vous pouvez recouvrer une seule créance, qu’importe son montant.

Q.

Concrètement, comment se passe le recouvrement de créances ?

Le recouvrement de créances peut passer par toute sorte de mesures : 

  • relances par courrier (en lettre simple ou recommandée)
  • relances téléphoniques
  • relances par SMS
  • relances par email
  • visites à domicile

Le choix des moyens de relance, ainsi que leur contenu et leur rythme de déclenchement va dépendre de nombreux facteurs : la personnalité du débiteur, la nature et le montant de la créance, l’historique et l’ancienneté de la facture…

Pour parvenir au recouvrement d’une créance, le seul objectif est de rétablir le dialogue avec le débiteur. Pour y parvenir, nous allons employer des méthodologies et un discours commercial (identification des besoins de l’interlocuteur, utilisation des leviers de motivation, discours en entonnoir…) afin de négocier une solution qui convienne au créancier, et soit acceptable pour le débiteur.

Le recouvrement passe aussi principalement par la gestion des délais. Le respect des délais de procédure le cas échéant, mais aussi la surveillance des délais de prescription de votre créance afin d’éviter qu’elle s’éteigne avant d’avoir pu la recouvrer ou la sécuriser.

Q.

Comment comptabiliser une facture impayée ?

Lorsqu’une facture est impayée, vous ne devez pas la compenser simplement par un avoir.

Tout d’abord, lorsque la facture peine à être payée, lorsque le client ne se manifeste pas mais que la créance est réelle, elle peut passer dans la catégorie des “créances douteuses”. En fonction du risque de perte estimé, chaque année, il sera nécessaire de provisionner la dépréciation de cette créance. Si elle finit par être réglée, la provision sera remboursée. 

A l’inverse, lorsque la perte de cette créance sera constatée (irrécouvrabilité attestée, prescription de la facture ou liquidation du client), et elle deviendra alors une créance “irrécouvrable”.

Attention, l’irrécouvrabilité doit être prouvée, par un document officiel lorsqu’il s’agit d’un évènement touchant le débiteur, ou par une attestation d’irrecouvrabilité remise par la société de recouvrement.

 

Vous n'avez pas trouvé la réponse à votre question ?
Demandez-nous directement via le formulaire de contact :

Nous contacter