Accueil > Découvrez nos conseils > Par métiers > Les commerçants, toujours sujets au risque d’impayés

Les commerçants, toujours sujets au risque d’impayés

Commerçants

Le commerce évolue et se digitalise. Les habitudes de paiement se sont transformés au cours des dernières décennies. Le chèque disparaît petit à petit, laissant la part belle aux espèces et surtout aux transactions électroniques. Carte bancaire, sans contact, téléphone. Avec cette mutation, les volumes d’impayés sont en nette baisse pour le secteur commercial, ce qui est évidemment bénéfique à la bonne santé de nos commerces. Les achats sont payés immédiatement, et par des moyens qui ne laissent que peu de possibilité d’impayé, hormis en cas de fraude bien entendu.

Quant au e-commerce, sa nature l’épargne du risque d’impayé puisque la livraison ou la réalisation du service sont conditionnés à un paiement préalable du client.

Avec cette mutation, c’est l’ensemble de notre mode de consommation qui s’est transformé, tant sur les achats de biens que sur la fourniture des services.

Et pourtant, quelques impayés subsistent

 

Les chèques impayés

Ils peuvent encore frapper tous les types de commerces mais ils restent très marginaux eu égard au faible usage des chèques.

Le chèque sans provision bénéficie toujours d’une procédure spécifique, grâce à laquelle un Huissier de Justice peut engager des mesures de saisie très rapidement. Pour autant, cette procédure est onéreuse et son coût peut se révéler disproportionné au montant de la dette elle-même.

Rien ne vous contraint cependant à mettre en œuvre cette procédure, et il peut s’avérer plus rentable de tenter au préalable de recouvrer votre créance à l’amiable.

La grivèlerie

La grivèlerie, également appelée filouterie ou resquille, sont des formes d’impayé qui tiennent au comportement du consommateur. Il s’agit des cas où le consommateur part sans payer, notamment au restaurant ou à l’hôtel.

La difficulté de ces situations tient au fait que l’identité du consommateur est souvent inconnue. Dans tous les cas, ce type de comportement doit donner lieu à un dépôt de plainte, et c’est l’enquête de police qui permettra éventuellement d’identifier le ou les auteurs et de les poursuivre.

Pour certains types d’activité…

Certains types d’activités commerciales sont plus sensibles face au risque d’impayé. Cela provient de leur mode de fonctionnement ou de leur nature, peu propice à un paiement immédiat.

Ce type de risque se rencontre notamment dans les commerces fonctionnant encore avec un compte client, notamment en BtoB : matériaux de construction ou négoces agricoles par exemple, ou encore pour les commerces de livraison comme les combustibles de chauffage (fioul ou pellets dont la livraison intervient parfois en l’absence du propriétaire).

Les professionnels exerçant dans ces domaines (entre autres), sont donc plus susceptibles de devoir traiter ponctuellement des factures impayées. Afin de les prévenir et les sécuriser, il faudra cependant veiller à ce que le cadre contractuel de la relation soit bien défini et vous protège.

Quelle que soit la nature de votre impayé, déposez votre facture sur Recouvrer.fr, lancez une procédure de recouvrement amiable et obtenez le paiement de votre créance. Vous avez le choix entre plusieurs formules.