Accueil > Découvrez nos conseils > Pour votre quotidien > Dois-je accorder à mon client un échéancier de paiement ?

Dois-je accorder à mon client un échéancier de paiement ?

Echéancier de paiement

À quoi sert-il de produire si l’on n’est pas payé de son travail ? Les impayés sont la hantise des entreprises. Mais au-delà de l’impayé lui-même, comment aborder son recouvrement face à un débiteur en situation difficile.
 

Quelle est la meilleure décision à prendre face à une demande d’échelonnement de la dette ?

 
La difficulté financière touche tout autant les professionnels que les particuliers. Quelle que soit la nature de votre activité et votre clientèle, vous risquez d’être confronté un jour à un impayé lié à la situation de votre client. Que cette situation difficile résulte de difficultés passagères ou d’un problème structurel plus profond, il faut l’aborder sous un regard pragmatique. Il est parfois préférable d’accorder quelques facilités afin d’éviter que la situation ne débouche sur un dépôt de bilan puis une faillite.

Un passage en force (action judiciaire puis mesures de saisie) n’offre pas un résultat garanti, surtout si l’insolvabilité de votre débiteur est réelle. « On ne peut pas tondre un œuf ! ». Dans ces conditions, l’octroi d’un échéancier, d’un plan de règlement échelonné, peut s’avérer être une solution gagnant-gagnant pour les parties et vous permettre d’obtenir le paiement de la facture due.
 

L’octroi d’un échéancier de paiement pour le professionnel

 
Pour vous, professionnel, accorder un échéancier peut s’avérer gagnant par rapport au coût et aux délais d’une procédure judiciaire, dont même l’issue est incertaine sur les possibilités de recouvrement effectif (risque de dépôt de bilan ou de surendettement). De plus, la faveur que vous accordez à votre client pour régler en plusieurs fois peut devenir un argument commercial dont vous pourrez tirer profit (réputation et fidélisation du client).

Si en plus vous parvenez à valoriser cette faveur auprès de votre client, vous pourrez en tirer profit en termes d’engagement : votre client sera redevable envers vous et le paiement de ses échéances deviendra une question d’honneur.
 

L’octroi d’un échéancier de paiement pour le client

 
Pour le client, l’échéancier est aussi une opération gagnante. Tout d’abord à l’évidence, l’obtention d’un délai de paiement lui permet de s’acquitter d’une dette en plusieurs fois. Mais elle est aussi gagnante pour le client puisqu’il économise les frais d’une action judiciaire (les frais de justice et d’exécution forcée sont à la charge du perdant de l’action).
 

Sur quelle durée accorder un échéancier de paiement ?

 
Dans tous les cas, un dossier d’impayé représente un coût de gestion pour l’entreprise, jusqu’à ce qu’il soit soldé ou définitivement passé en perte. Il est donc préférable d’accorder un paiement en plusieurs fois mais à court terme, pour éviter une gestion du dossier à perte pendant plusieurs mois avant d’obtenir un règlement en une fois (lorsque c’est possible).

Afin de vous faciliter la gestion des échéanciers accordés à vos clients, nous avons développé un outil totalement gratuit et autonome. Intégré dans chacun de vos dossiers sur recouvrer.fr, il vous aide à calculer le montant des versements mensuels, vous accompagnera dans le suivi des encaissements et assurera les relances pour chaque versement en retard.